Si vous venez de compléter le Challenge « Mindset Positif » vous avez sans doute identifié des points d’amélioration dans votre comportement ou vos méthodes de travail que vous souhaitez changer. Bravo, c’est une caractéristique d’un leadership sain et positif car vous voulez ETRE le meilleur de  vous-même professionnellement.

Soyons honnête, changer n’est pas facile et même si vous en avez pris conscience il est probable que vous n’allez pas sauter de joie à cette nouvelle. Si la remise en question est mise en lumière à travers un feedback il se peut que vous soyez assez résistant à intégrer l’information. C’est normal, notre esprit est formaté pour nous protéger des agressions et un feedback négatif (même s’il est fait de manière constructive) sera souvent reçu comme une agression. Quant aux réalisations que vous pourriez faire vous-même, elles seront à peine plus faciles à avaler, la tentation de passer en mode « victime » est grande.

Que faire ? Il y a un processus simple (attention je n’ai pas dit facile !) que vous pouvez mettre en place. Ce processus se fait en 4 étapes et est inspiré du travail de Gay Hendricks.

 

FAIRE FACE – ACCEPTER – S’ENGAGER – SE METTRE EN ACTION

 

Etape 1 – Faire face:

Je regarde la situation en face ou j’entends le feedback qui m’est donné. Pas de place pour le jugement, seulement les faits.

Etape 2 – Accepter :

Apres avoir analysé les faits en ma possession j’accepte la situation. Cela me permet d’en tirer des conclusions constructives. Accepter m’a permis de me retrouver avec de la « matière ». C’est cette matière avec laquelle je vais travailler mon développement.

Etape 3 – S’engager à changer :

Cette « matière » ne me sert à rien à moins de prendre la décision de l’utiliser, c’est-à-dire de m’engager à faire les changements nécessaires qui aideront mon développement. C’est une étape importante car il faut être honnête avec soi-même, certains changements peuvent être difficile à vivre, suis-je prête à les faire ?

Etape 4 – Se mettre en action :

Les étapes 1 à 3 ne sont que du bla bla si vous ne vous mettez pas en action. Il est nécessaire d’avoir un plan, des tactiques, des outils, des étapes afin que votre engagement à changer deviennent une réalité.

Avoir le soutien pratique et/ou moral d’un collègue ou d’un proche peut être judicieux. Faites aussi en sorte de mesurer le changement, non seulement vous serez plus motivé mais cela aura aussi un impact positif sur votre estime de soi (je fais ce que je dis, je suis capable)

 

Voici un exemple montrant comment cela peut se passer :

Julie a reçu plusieurs feedback indiquant que ses collègues n’ont pas l’impression d’être entendu, compris. Julie elle-même a l’impression de ne pas toujours être bien briefée et cela lui a porté préjudice plusieurs fois en réunion. Par ailleurs son compagnon lui a souvent dit en plaisantant qu’elle ne l’écoutait pas et qu’il devait sans cesse lui rappeler les plans du week-end.

Julie rassemble ces « données » et les examine d’une manière neutre et sans blâmer qui que ce soit. Elle fait face à la situation : ses collègues ne trouvent pas son écoute optimale et elle n’a pas toujours les infos nécessaires pour faire son travail.

Après avoir réfléchi à plusieurs exemples, lorsque ça se passe bien et quand ça se passe mal, Julie accepte la situation actuelle: son écoute pourrait être améliorée.

Julie se rend compte qu’avec une meilleure écoute elle pourrait mieux faire son travail, être plus efficace, ne pas se retrouver dans l’embarras devant ses supérieurs et, pas des moindre, sérieusement améliorer ses relations avec ses collègues. Julie décide de changer son comportement, elle s’engage. Mieux, elle demande à son compagnon de lui faire remarquer lorsqu’elle « débranche » quand on lui parle!

Julie réfléchit à différentes tactiques qu’elle peut mettre en place pour avoir une meilleure écoute, elle en retient 2 et choisit d’introduire les autres dans quelques semaines. Elle décide aussi de demander du feedback à ses collègues dans un mois afin de voir si son comportement est remarqué. Julie s’est mise en action.

 

Rien de magique ou de compliqué cependant il y a 2 ingrédients essentiels:

 

Un désir sincère :

Ce « désir sincère » ne veut pas dire que vous vous réjouissez forcément de la situation. Le désir peut souvent venir d’une situation désagréable comme une mise à plat houleuse avec un collègue ou un feedback pas très glorieux de votre boss). Cela n’a pas d’importance, à partir du moment où il y a ce déclic et que vous vous dites : « là il y a quelque chose et je veux l’explorer afin de m’améliorer et car je veux et je peux passer au niveau supérieur»

 

Le non jugement, envers soi-même et envers les autres :

Dans l’exemple que j’utilise Julie aurait pu facilement tomber dans 2 impasses. La première est de se juger négativement: je suis nulle, je n’écoute pas les gens, je n’arriverai jamais au poste que je souhaite etc etc. La deuxième est de se mettre en position de victime: tous des c**s, je suis incomprise, leur compétence en matière de communication est zéro. Dans les 2 cas, Julie n’aurait pas pu faire le travail d’analyse qui l’amène vers une solution. Elle reste dans le cercle vicieux du victime-bourreau qui n’est pas très constructif.

Comme je vous l’indiquais au début c’est simple mais ce n’est pas facile. Cependant faire face, accepter et faire les changements nécessaires sont des étapes importantes dans le développement et le succès de votre carrière.

Ce choix en dit long sur la voie que vous avez choisie, celle d’une Leader qui s’engage à être la meilleur d’elle-même.

Les femmes avec qui je travaille ont le courage et l’engagement de suivre ce processus. Leur leadership est renforcé jour après jour et elles sont une inspiration pour tous ceux qui ont la chance de travailler à leur côtés.

J’espère que cela vous inspire « d’accepter de changer » et n’hésitez pas à partager vos réflexions sur le sujet.

GET EMPOWERED!

inspiration & tools to be the leader of your career

Félicitations ! Vous allez recevoir un Email pour confirmer votre inscription.

Share This