Pour cette première newsletter et pour célébrer la rentrée 😉  je vous propose un thème qui est important pour moi, mais aussi pour vous, pour nous: Ensemble on est plus fort.

Le type de leadership auquel je crois, le Conscious leadership ou Leadership conscient, est celui de l’authenticité, de la responsabilité et d’un désir de développement continu. C’est très joli sur papier mais pas toujours facile dans la vie cependant le jeu en vaut la chandelle car être un leader « conscient » nous apporte une carrière enrichissante à bien des niveaux.

Si je regarde l’idée qu’ensemble on est plus fort à travers le cadre du Conscious leadership cela nous donne un concept très simple : l’autre est mon allié.

Je vous vois toutes et tous hocher violemment de la tête, bien sûr, travail d’équipe et tout et tout. Quand l’autre est de mon avis, fais ce que je dis et voit le monde comme je le vois, l’autre est effectivement mon allié.

Mais quand la personne en face de nous nous challenge, réfute nos idées, nous empêche d’atteindre notre but, bref est un-e emmmerdeur-se, y voyons-nous toujours un allié ?

Si on choisit qu’il le soit (peu importe ses motivations) il le sera. Si nous décidons de passer outre la comparaison, la compétition et le jugement, énergivores et chronophages, il le sera. Si nous décidons que nous avons chacun de la valeur, il le sera.

Un peu de « science » ? Notre cerveau depuis tout petit catégorise, juge : les balles dans une boite, les cubes dans l’autre, les pommes et les poires, c’est normal sans cela le cerveau disjoncterai (pas le terme scientifique il me semble)

Cependant cette capacité, en tant que leader, va nous limiter : les méchants et les gentils, les « avec moi » et les « contre moi », les « mieux que moi » et les « moins bien que moi ». Ce comportement binaire ne nous permettra pas de nous développer et d’obtenir la carrière enrichissante que nous souhaitons.

OK Carine je te suis et dans la « vraie » vie ça se passe comment ?

En recadrant la situation, en changeant notre angle de vue : l’autre est un allié qui m’offre une opportunité de me développer professionnellement et personnellement.

Maintenant notre esprit est ouvert à de nouvelles idées, des apprentissages, des découvertes, des améliorations…Tant que nous voyons l’autre comme un emm.. notre esprit est fermé, rien n’en sort mais rien n’y rentre non plus.

Voici quelques questions à nous poser pour maximiser l’opportunité que vous offre notre allié :

    1. Qu’est-ce que je ressens ?
a. Quelle est l’émotion que je ressens à ce moment-là ?
b. Quelle est la signification qui est derrière cette émotion ?

Pour plus d’infos sur comment utiliser ses émotions lisez mon article

    1. Qu’est-ce que j’apprends?
a. Par exemple, mon assertivité n’est pas ce qu’elle devrait être ? Il y a-t-il des limites à placer ?
b. Ce n’est pas la première fois que je suis dans cette situation, quelles sont les points communs? Est-ce un schéma qui se répète ? Quelles conclusions j’en tire pour mon développement ?
c. Si je suis objectif, mon allié me présente de nouvelles façons de faire qui me sont ou me seront utiles dans mon travail
    1. Qu’est-ce que je n’accepte pas ?
a. Des aspects de ma personnalité, zones d’ombre, que je n’aime pas et que je retrouve chez l’autre. Quelles conclusions j’en tire pour mon développement ? et question bonus : qui est vraiment l’emmerdeur ? 😉
b. Mes valeurs sont bafouées, qu’ai-je fait (ou pas) pour qu’il en soit ainsi ?
  1. Demain, dans 10 ans, je dirai que cette expérience m’a appris…

Deux points importants à souligner :

–    Un allié n’a pas besoin d’être un ami, sortons du cercle vicieux « ou tu m’aimes ou tu es contre moi » et tirons tout le bénéfice de ce concept. Un allié peut être choisi, Coach (et j’espère que vous ne le verrez pas comme un emme…), cercle de pairs ou autre mais il est aussi important d’accueillir les alliés que la vie nous envoie! Et comme je l’ai dit plus haut notre allié n’a pas besoin de le savoir, il peut être effectivement contre nous, ce n’est pas notre problème, en ce qui nous concerne il est là pour notre apprentissage et pour nous faire avancer.

–    Que se passe-t-il quand la pression monte ? En effet il n’est déjà pas aisé d’appliquer ce concept en temps normal mais si on est sous pression la tentation est grande de retomber dans notre comportement habituel et de voir dans ce challengeur un obstacle. Restons en leader conscient et acceptons que cet apprentissage sera peut être inconfortable voir douloureux et continuons, comme l’athlète qui sait que lors de son entrainement ses muscles font mal exactement quand ils se renforcent.

En recadrant notre vision de l’autre et du monde en général, une vision positive et constructive, nous nous offrons un cadeau immense : notre développement vers plus de puissance personnelle et une carrière enrichissante. And you are worth it !

 

Que vous inspire cet article? des questions, des commentaires? Continuons la conversation, vous pouvez me contacter sur carine@carinesanjuan.com ou poster sur ma page facebook

signature-Carine

Newsletter !

inspiration & outils pour être la leader de sa carrière

Félicitations ! Vous êtes inscrit !

Share This